Club Canin de L'ile Belle-MEULAN

Tout sur l'éducation et les sports canins
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Prochain concours au club : Journée beauceronne le dimanche 09 novembre 2014

Partagez | 
 

 La torsion / dilatation de l'estomac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin


Féminin
Nombre de messages : 594
Age : 50
Localisation : yvelines
Loisirs : Les chiens, étonnant non ?
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: La torsion / dilatation de l'estomac   Ven 1 Juin - 16:54

A lire très attentivement, cela peux sauver votre chien.


LA DILATATION et LA TORSION DE L'ESTOMAC
1- L'estomac

2 - La dilatation et la torsion de l'estomac

3 - Symptômes

4 - L'intervention vétérinaire

5- Quels sont les chiens touchés par la torsion de l'estomac

6 - Comment prévenir cette pathologie

Témoignage - NORFOLK, Dogue Allemand



1 - L'estomac




L'estomac est un organe puissant, qui constitue la première étape de la digestion, après la mastication des aliments.


Lorsque les aliments arrivent dans l'estomac, les glandes gastriques se mettent au travail en secrétant de l'acide chlorhydrique et des enzymes, comme la pepsine, le chymosine et la lipase, ce qui permet la digestion des glucides, des protéines et les lipides apportés par les aliments.


Une fois digérés, les "restes" sont évacués vers le duodénum, en passant par le pylore, pylore qui joue un rôle majeur dans la pathologie que nous allons décrire ci-après.

2 - La dilatation et la torsion de l'estomac

Cette pathologie se traduit par une dilatation aiguë provoquée par des gaz, générés par de l'aérophagie, de la nourriture, (fermentation), ou par des liquides, suite à une obstruction du pylore. Une fois dilaté, l'estomac peut arriver à pivoter sur lui-même, fermant du même coup la voie supérieure vers l'oesophage et la voie inférieure vers l'intestin grêle. (Donc impossibilité d'évacuer par vomissement ou par voie anale).

Dans certains cas, les chiens de grande taille ayant une cage thoracique importante et un estomac en rapport, peuvent au remplissage, (l'estomac devient 5 fois plus gros à l'absorption d'aliment), subir une torsion suite au mouvement pendulaire de l'estomac. L'estomac tourne en fait comme autour d'un axe dont les deux extrémités serait le pylore d'un côté et l'oesophage de l'autre.

Cette situation provoque le gonflement de l'estomac, entraînant de possibles nécroses tissulaires, un manque d'apport sanguin, (hypoperfusion) qui génère un état d'hypovolémie, (état de choc). Le retour sanguin vers le cœur est perturbé, d'où de possible problèmes cardiaques ensuite.

Le rate est concernée par le phénomène et se retrouve inversée, (elle passe à gauche). Elle se gorge alors de sang et grossit énormément.

Aucune cause exacte n'a pu être établie à ce jour concernant l'origine de cette pathologie. Par contre, on connaît quelques facteurs aggravants et/ou favorisants.

Absorption rapide et en grande quantité d'aliments ou de liquides, absorption d'eau trop froide et en grande quantité, exercice physique intense du chien après avoir mangé, (balancement de l'estomac), stress, absorption d'aliments inhabituels, (herbes, algues en bord de mer, qui viennent former une sorte de bouchon), l'âge parfois joue un rôle.


3- Symptômes

On peut soupçonner une dilatation et/ou une distorsion de l'estomac en présence d'un chien qui a un ventre très gonflé, surtout du côté gauche. On a l'impression que le chien a avalé un ballon de football. Le chien tente désespérément de vomir, bave, se couche et se relève sans cesse. Il ne tient pas en place. Le chien a de plus en plus de mal à respirer, le pouls fémoral diminue, alors que les battements du cœur augmentent de façon spectaculaire, la langue devient violacée. Le chien entre ensuite en état de choc. Le décès du chien peut intervenir rapidement.

En présence de ces symptômes, il faut "sans attendre" et en urgence, se rendre chez le vétérinaire le plus proche. N'essayez pas d'intervenir vous même, sauf à être à plusieurs heures de votre vétérinaire. Dans ce cas, il est possible d'intervenir techniquement sur votre chien, soit par une connaissance approfondie de l'acte à pratiquer pour"sauver" le sujet, soit en ayant la possibilité de pouvoir obtenir une assistance technique avec un vétérinaire par téléphone, si le cas est avancé et le déplacement forcément compromis. C'est évidemment, l'acte de la dernière chance, qu'il faut éviter à tout prix.

4 - L'intervention vétérinaire

Une torsion de l'estomac est une pathologie grave, dont le diagnostic est souvent réservé. En effet, même soigné, le rétablissement est long et aléatoire.

Le vétérinaire à l'arrivée du chien pratique une perfusion avec du sérum, des produits ayant pour but de lutter contre le choc et pratique dans le même temps une anesthésie. (l'anesthésie a pour but de pouvoir intervenir chirurgicalement et "bloque" l'effet de choc). Le vétérinaire a pour but ensuite de "décompresser" l'abdomen de l'animal, (évacuation des gaz), soit en plaçant une sonde gastrique, voire l'implantation d'un trocart directement par le flan de l'animal après avoir incisé la peau pour atteindre l'estomac. Souvent, l'opération est inévitable, le vétérinaire ouvre et agit directement sur l'estomac, qu'il vide, nettoie et replace. L'estomac est dans la plupart des cas ensuite, fixé à la paroi abdominale pour éviter une récidive.

Suite à cette intervention, il faut encore que les lésions de l'estomac ne soient pas trop importantes, sinon, il devra pratiquer une gastrectomie partielle, (ablation d'une partie de l'estomac), afin de retirer les tissus nécrosés.

Une fois cette partie "mécanique" réalisée avec succès, le danger restera au niveau cardiaque, pendant quelques jours. Le choc dans cette pathologique est important et le sujet pourra présenter des problèmes d'extrasystoles, (sorte de ratés de la fonction cardiaque), voire des fibrillations ventriculaire.

A la suite de l'opération, un retour à une alimentation normale, se fera sur plusieurs semaines.

5 - Quels sont les chiens touchés par la torsion de l'estomac

En grande majorité, se sont les chiens de grande taille, disposant donc d'une forte cage thoracique, qui sont touché par cette pathologie.

6 - Comment prévenir la torsion de l'estomac et la récidive

- Fractionnez les repas de vos chiens, (2 repas par jour),

- Mettez les gamelles en hauteur, (c'est bon aussi pour les aplombs),

- Ne donnez pas à mangez à votre chien après un effort intense, attendez une heure ou deux le retour au calme,

- Ne donnez pas à boire de l'eau froide,

- Evitez les efforts intenses pendant au moins deux heures après le repas,

- Evitez lors des concours, expositions, etc, de donner à manger avant à votre chien, (stress),

- Evitez de changer brutalement de type de nourriture,

- Faites mangez votre animal à heure fixe.



Un témoignage touchant et réaliste, celui de Charlotte, avec son Dogue NORFOLK


"Le 23 Juillet 1999, alors que nous allions a un mariage, nous avions laissé les deux chiens au chenil, où soit dit en passant, ils sont traités en roi! Le lendemain, chaud dimanche de juillet, nous sommes retournés les chercher, avec la tête un peu lourde, (faute de fête bien arrosée). A l'époque je ne conduisais pas encore et ma maman s'occupait des trajets. Une fois arrivées à la maison, je descendais m'occuper de ma jument, et pour ne pas me séparer de mes toutous que je n'avais pas vu depuis si longtemps (24H vous pensez!), je les emmenais avec moi. En bas du pré et légèrement en contre bas, un petite rivière coule. Pendant que je remplissais les seaux d'eau pour la jument, Lipton farfouillait dans l'herbe, et Norfolk est descendu boire. Je ne me suis pas méfiée de l'effet fatal de l'eau froide sur un chien "chaud".Tout à coup, alors que Norfolk était remonté dans le pré, je ne m'en occupais plus, j'entends derrière moi un bruit typique de spasmes de chien qui va vomir, là encore, pas de panique, ça doit être normal puisqu'il vient de boire (et rappelons que mon état vaseux m'encourageait à ne pas paniquer), mais en me retournant, je vois mon chien couché sur un matelas de ronces, le museau en sang, tout de suite je trouve anormal qu'il ai choisi un tel endroit pour vomir, et je suis donc allée le voir, ayant déjà en pensée le spectre de la terrible torsion qui hante tous les esprits de propriétaires de molosses.

Là, ce fût de début du pire jour de ma vie. En m'approchant, je vois tout de suite que quelque chose ne va pas; le chien avait l'estomac plein et il n'y a pas la moindre trace de vomi par terre. Je regarde l'abdomen de mon chien, et là tout s'est effondré. Il était plus enflé à gauche, le diagnostique m’a sauté au yeux, "non c'est pas possible, ce que je crains depuis toujours est en train de m'arriver , mon chien va mourir". Alors là, j'ai dessaoulé en un temps record, je suis remontée à la maison en courant, en hurlant à ma mère d'appeler le véto, connaissant la certitude de mes pressentiments, elle n'a pas hésité. Pendant ce temps, j'avais déjà fermé Lipton dans le chenil (pas le temps de monter dans la chambre), mis Norfolk dans le voiture et avancé celle ci au portail. Le malheur s'acharne contre nous: le seul véto de garde dans ce trou paumé était à 25 Km de routes de campagne tordues. Ma mère ferme la maison, arrive, et tout à coup repart: elle a oublié de mettre ses chaussures dans la panique, et mon pauvre chien qui commence déjà à respirer avec difficulté!

Jamais un trajet de ce genre ne fut fait aussi rapidement, mais jamais il ne m'a paru aussi long, mon chien qui se jette contre la grille de séparation, pour demander de l'aide, inondé d'une bave mousseuse, la langue violette, puis tout à coup il s'affale sur le plancher et se met à haleter, avant de se jeter à nouveau sur la grille, pendant que je le supplie à travers mes pleurs de ne pas m'abandonner. Le dimanche en plus, les gens se promènent, ils doivent encore se demander qui était cette cinglée en larmes qui leur faisait des grands signes pour qu'ils se poussent.



Quand en fin nous arrivons devant la clinique, le chien est déjà très enflé, il respire à peine et bruyamment, le véto est déjà prêt, il nous fait monter le chien sur la table et prépare une seringue :

"Je lui fais une dose de cortisone pour le déchoquer, le premier risque, c'est le choc cardiaque au moment où le sang bloqué par la torsion retourne en masse au coeur" Il était très calme. Il fait son injection à mon chien et c'est alors que le drame arrive. Il s'effondre dans mes bras, pesant de tout son poids sur ma poitrine.

"Norfolk, c'est fini il est mort!

"Dites pas de conneries mademoiselle, j'ai fait l'anesthésie en même temps pour gagner du temps, aidez-moi plutôt à le transporter dans le bloc"

Le temps de le positionner sur la table et de lui faire un dernière petite bise sur la truffe, le veto n'a pas pu nous raccompagner à la

sortie "si je prends le temps d'aller jusqu'à la porte avec vous, vu comme il gonfle, il est mort avant que je soit revenu"



Le retour a été très calme, je n’osais pas regarder le coffre désormais vide où subsistaient quelques traces de bave séchée, tout ce qui subsistait du combat pour la vie qui avait eu lieu quelques instants auparavant. Je n'étais pas dans la voiture, ma mère ramenait un corps de fille dont l'âme était restée au bloc pour lutter aux côtés de son courageux dogue.

A la maison, je relâche Lipton, il se terre dans un coin et fuit dès qu'on l'approche , lui d'habitude si jovial, je me demande qui de nous deux sentira le premier quand ce sera fini. Deux heures plus tard, alors que pour ne pas tomber dans les pommes, j'ai voulu me couper du saucisson et que je me suis entaillé l'auriculaire à la limite de l'os , le téléphone sonne: "Le coeur bat encore, j'ai du ouvrir l'estomac pour le vider parce que l'oesophage était complètement spasmé, je vais le drainer pendant une heure encore et je referme, je vous appelle en cas de problème, en fait, ne vous faites pas trop d'idées, c'est une très grosse torsion"

Le temps de me rassoire sur le lit et d'esquisser un léger sourire, mon sang se glace. La sonnerie du téléphone vient de retentir comme un glas, mon père m'attrape les épaules et me serre, je suis tétanisée, ma mère va répondre. Ce n'était qu'un ami de mon frère qui voulait lui parler.

L'après midi, ne supportant pas d'attendre le fatidique coup de fil désolé m'annonçant la mort de mon chien, je suis allée avec des amis, portable en poche, pour voir un concours hippique. Le vainqueur a été un certain Titus, trotteur français. Au retour, nous sommes passés devant la clinique, simple hasard, 10 min après, le portable sonne, ma mère m'annonce que le chien est réveillé et qu'on va aller le chercher parce qu'il n'y a pas de cage assez grande.



J'ai dormi avec lui dans le salon, sur un canapé, il était parfaitement inconscient . Le matin, je me réveille tôt, mais n'ose pas ouvrir les yeux. Un silence lourd pèse sur la pièce, je tend la main, son dos est glacé, mais tout a coup, il bouge et une truffe toute sèche

m'effleure la main.

Nous sommes retournés chez le véto pour qu'il le perfuse. En arrivant dans la salle d'attente, la plaie se met à goutter, des gouttes toute rouge se réunissent en flaque sous mon chien. Nouvelle panique, il faut tout ouvrir à nouveau. Nous le reprenons le soir, et ce trois jours de suite, il a fallu trouver des astuces pour protéger les points car avec la chaleur, la peau a mal réagi au pansement, mais j'y prend un plaisir fou, même si je sais qu'à peine un chien sur trois ayant passé l'opération survit à la reprise des fonctions, et que tous gardent de graves séquelles cardiaques.



Les plus grands moments ont été les premiers repas, centimètre cube par centimètre cube de poulet, toutes les deux heures. Puis il y a eu la première crotte, toute grignette, toute noire, mais la plus belle que j'ai jamais vu.

Norfolk était famélique, un vrai cas pour la spa. S'il n'y avait pas eu ce gros pansement qui expliquait tout!( 15Kg de moins, ça se ressent!)



J'ai passé le plus bel été de ma vie; même si ma jument a trouvé le moyen de se faire un énorme abcès au genou, qui a laissé des traces, j'aurai eu un aperçu de ce que sera ma vie plus tard, si je réussis, plus déterminée que jamais.

Après cela, Norfolk est remonté sur les terrains d'agility et d'expo, et n'avait en apparence aucun problème cardiaque, je faisais des footing quotidiens avec lui pendant les vacances, je ne le remercierais jamais assez d'avoir lutté avec tant de hargne, lui qui était si timide et peureux est en fait le meilleur battant que j'ai jamais connu, et je suis persuadée que c'est une marque d'amour indélébile qu'il a voulu tracer dans mon coeur. Il a réussi."

Vous pouvez prendre contact avec Charlotte pour échanger et/ou consulter ses pages consacrées aux Dogues Allemands et aux Dalmatiens.



Texte et conception PJ FIEDLER © 09-2004

Texte tiré du lien suivant :

http://perso.orange.fr/bouledoguefrancais.cdlb/vettorsionestomac.htm

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ecsib.free.fr/
 
La torsion / dilatation de l'estomac
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Torsion-Dilation de l'Estomac
» Dilatation oesophage et estomac
» dilatation de l'estomac pour notre patou
» Torsion / Retournement de l'estomac chez le chien
» Dilatation de l'estomac

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Club Canin de L'ile Belle-MEULAN :: Education et sports canins :: Santé - Nutrition-
Sauter vers: